Close up of senior farmers hands holding and examining wheat crop.
juin 15, 2016

La révolution Arylex – Avec Roger Gast

Entretien avec Roger Gast, Responsable développement mondial herbicides.

  1. Pouvez-vous nous parler de votre rôle et de vos responsabilités chez Dow AgroSciences (DAS) ?

Je suis Responsable développement au niveau mondial pour les herbicides céréales et grandes cultures , ce qui signifie que je gère la stratégie des investissements en Recherche & Développement (R&D) ainsi que les aspects techniques des produits existants et des nouveaux produits. En outre, je suis responsable de l’équipe internationale en charge des aspects biologiques d’ArylexTM active.

  1. Pouvez-vous nous décrire le processus de R&D chez DAS ?

Le développement des nouveaux produits s’appuie sur un processus appelé CPS (Create Product Success) ou « Créer les conditions du succès d’un produit ». Ce processus intègre toutes les fonctions du Groupe, de la R&D jusqu’au service commercial ; il vise à mettre sur le marché des produits qui répondent au mieux aux besoins et aux attentes des clients. Il permet aussi d’éviter les mauvaises surprises lors des lancements.  Le processus CPS définit les rôles et les responsabilités de chacun au sein d’un projet, les activités à chaque étape, le calendrier, la séquence des tâches et les décisions à prendre. Créé il y a presque 20 ans en Europe, ce processus est maintenant à la base de tous les projets chez DAS, notamment pour toutes les nouvelles molécules et les extensions de gamme.

  1. Quelles ont été les étapes historiques pour DAS au cours des 10 dernières années ?

On peut citer le lancement de produits « vedettes » comme l’aminopyralide (sur colza, légumineuses et céréales), le pyroxsulame (sur céréales), le spinétorame (contre les insectes broyeurs) et l’isoclast (contre les insectes suceurs).  Le développement et le lancement de produits largement adoptés aux Etats-Unis et en Amérique Latine comme HerculexTM, SmartStaxTM, PowerCoreTM et WideStrikeTM ont radicalement transformé la lutte contre les insectes sur le maïs, le soja et le coton.  Les huiles oméga-9 obtenues à partir de semences de colza et de tournesol NexeraTM ont offert une alternative plus saine dans le domaine des huiles de cuisson.   La découverte de nouveaux herbicides comme Arylex (sur céréales) et RinskorTM sur (riz) et de nouveaux fongicides comme InatreqTM (sur céréales) a également été primordiale.

  1. Comment le programme de recherche Arylex a-t-il vu le jour ?

DAS est depuis toujours leader dans le domaine des herbicides auxiniques de synthèse. Comme les mauvaises herbes ont une faible propension à développer des résistances à ce mode d’action complexe, nous avons considéré que l’innovation dans ce domaine était encore possible.  Ce programme de recherche avait plusieurs objectifs : l’efficacité et la régularité quelles que soient les conditions, le spectre des adventices et le devenir de la molécule dans l’environnement. 

  1. Combien de temps a-t-il-fallu pour que ce processus aboutisse ?

 Le programme de recherche a démarré à la fin des années 1990, avec une découverte révolutionnaire faite par nos laboratoires d’une nouvelle famille chimique (les arylpicolinates). Il nous a fallu presque huit ans de recherche systématique pour trouver la combinaison parfaite d’attributs à la base de la découverte d’Arylex. Puis, il nous a fallu encore neuf années supplémentaires pour développer le produit et aboutir au premier lancement commercial en 2014.

  1. Quelles ont été les étapes marquantes de cette histoire ?

 Les premiers essais d’Arylex sur le terrain ont eu lieu en 2006. Suite à la caractérisation initiale, DAS a décidé de commercialiser Arylex en 2009. Le dossier réglementaire complet concernant la substance active a été finalisé en 2012, avec des demandes d’AMM en Europe et dans d’autres pays. Les premières autorisations ont été confirmées en 2014 (Australie, Canada, Chine), et l’inscription à l’Annexe 1 de l’UE a eu lieu en 2015.

  1. Quels sont les principaux avantages d’Arylex ? 

Une nouvelle classe d’auxines de synthèse, les arylpicolinates, donne à Arylex des qualités uniques qui le différencient des autres herbicides auxiniques. Il s’agit par exemple de son efficacité à très faible dose (5-6 g/ha), de sa large fenêtre d’application sur les céréales, de ses résultats stables même par temps froid et de sa disparition rapide de l’environnement permettant la bonne rotation des cultures. Plus globalement, Arylex peux remplacer avantageusement une bonne partie des autres herbicides auxiniques dans la lutte contre de nombreuses mauvaises herbes parmi lesquelles : Amaranthus retroflexis (AMARE), Chenopodium album (CHEAL), Capsella bursa-pastoris (CAPBP), Galium spp. (GALAP, GALSP), Galeopsis tetrahit (GAETE), Conzya spp. (ERISS), Descurainia sophia (DESSO), Fumaria officinalis (FUMOF), Geranium spp. (GERSS), Ambrosia artemisiifolia (AMBEL), Papaver rhoeas (PAPRH) et Lamium spp. (LAMAM, LAMPU). Grâce à son mode d’action auxinique (groupe HRAC O), il permet de lutter contre les espèces résistantes aux inhibiteurs de l’ALS et au glyphosate.

  1. Dans quels pays pensez-vous qu’Arylex aura le plus fort impact ?

Arylex a été développé pour les céréales cultivées sous tous les climats de la planète, mais, en termes de spectre de mauvaises herbes et d’adéquation avec les besoins des agriculteurs, je dirais que c’est en Europe qu’il aura le plus d’impact. Un autre usage important est le désherbage total, juste avant les cultures sarclées mises en place avec des techniques culturales simplifiées. L’explosion des espèces d’Erigérons (ERICA, ERIBO, ERISU) résistantes aux inhibiteurs de l’ALS et au glyphosate est rapidement devenue un problème dans les régions d’Amérique du Nord et d’Amérique latine où on cultive le maïs et le soja. Arylex est particulièrement efficace sur tous les biotypes, comme herbicide total en pré-semis. TexaroTM*, un herbicide total lancé en Argentine en 2015, a rapidement été adopté par les agriculteurs sur plus de 600 000 hectares.

  1. Sur quelles adventices résistantes Arylex est-il particulièrement efficace ?

Arylex est particulièrement efficace sur Coquelicot (PAPRH en Europe), Descurania (DESSO en Chine) et Gaillets (GALSP au Canada) résistants aux inhibiteurs de l’ALS. Il est aussi très efficace sur Ambroisie (AMBEL), Chénopode blanc (CHEAL) et Erigérons (ERISS) résistants aux inhibiteurs de l’ALS et au glyphosate.

  1. Quelles sont les principales cultures sur lesquelles Arylex peut être utilisé et est-ce différent selon les continents ou les pays ?

Il est possible d’appliquer Arylex sur toutes les variétés de céréales d’hiver et de printemps comme le blé tendre, le blé dur, l’épeautre, l’orge, le seigle et le triticale, partout où il a été homologué pour ces cultures.  Il est également sélectif de l’avoine d’hiver dans certains pays, lorsqu’il est appliqué à plus faible dose.  Il est développé et en cours d’homologation comme herbicide total de pré-semis, avant l’implantation du soja, du maïs et du coton en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.  Il existe un produit nommé ForageMaxTM* qui s’utilise sur les crucifères fourragères en Australie.  DAS développe également des utilisations pour la lutte contre l’enherbement dans certains vergers comme les oliveraies par exemple.

  1. Quelles sont les conditions météorologiques appropriées à l’utilisation d’Arylex ?

Arylex possède un avantage déterminant sur ce point.  Contrairement à de nombreux herbicides auxiniques, Arylex peut être utilisé efficacement et en toute sécurité par temps frais ou chaud.  Cela signifie qu’il peut être utilisé en automne ou en sortie d’hiver sans affecter sa performance. D’un point de vue pratique, le meilleur moment dépend du produit avec lequel il est associé en mélange.  Comme tous les herbicides, il y a des limites. Les conditions qui freinent ou stoppent la croissance des plants comme le gel ou la sécheresse peuvent conduire à des résultats décevants.

  1. Quels produits à base d’Arylex espérez-vous voir homologués dans le monde les 12 prochains mois ? 

Nous espérons recevoir une AMM pour plusieurs produits aux Etats-unis, que cela soit pour le désherbage des céréales ou en herbicide total. Différentes solutions Arylex devraient être homologuées dans les mois qui viennent au Moyen-Orient et en Afrique. De même au Mexique, Canada, Australie, Paraguay et Inde des solutions Arylex devraient recevoir une autorisation. Pour l’Europe, après le Danemark et le Royaume-Uni ce sont la plupart des pays européens qui verront une homologation Arylex cette année.

Traduction française de la version originale internationale en anglais : avant toute utilisation, vérifiez impérativement que le(s) produit(s) est/sont bien homologué(s) dans votre pays !

Pour la France : Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

PRODUITS POUR LES PROFESSIONNELS : UTILISEZ LES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES AVEC PRÉCAUTION. AVANT TOUTE UTILISATION, LISEZ L’ÉTIQUETTE ET LES INFORMATIONS CONCERNANT LE PRODUIT.

BULLETIN

Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières infos et options directement dans votre boite à lettres.