wheat-field-france
juin 15, 2016

A propos d’Arylex™ active

Nous avons invité Dominique Larelle, Responsable Europe de l’équipe Biologie pour les Herbicides céréales chez Dow AgroSciences, pour qu’il nous raconte le développement d’Arylex™ active. Avec ses responsabilités au sein de l’Union Européenne, Dominique a été impliqué dans le développement et le lancement de la plupart des herbicides les plus importants au cours de la dernière décennie, dont le pyroxsulame, l’aminopyralide et maintenant l’Arylex.

  1. Pouvez-vous nous dire comment fonctionne le processus de Recherche & Développement chez Dow AgroSciences (DAS) ?

Notre travail de recherche et de développement s’appuie sur un processus mondial appelé CPS (Create Product Success) ou « Créer les conditions du succès d’un produit ». Ce processus intègre toutes les fonctions du Groupe, de la R&D jusqu’au service commercial ; il vise à mettre sur le marché des produits qui répondent au mieux aux besoins et aux attentes des clients. Le processus CPS définit les rôles et les responsabilités de chacun au sein d’un projet, les activités à chaque étape, le calendrier, la séquence des tâches et les décisions à prendre. Il a été introduit il y a environ 20 ans en Europe et il est tellement efficace et productif que « CPS » a été adopté au niveau mondial comme processus de développement produit Dow AgroSciences.

  1. Quelles ont été les principales avancées pour les herbicides céréales chez DAS ces dernières années ?

Dans toute la zone Europe, nous avons développé plusieurs nouvelles substances actives pour lutter contre les principales adventices en céréales d’hiver et de printemps. Entre 2009 et 2011, par exemple, nous avons lancé plusieurs produits contenant du pyroxsulame et de l’aminopyralide.

Le pyroxsulame est un anti-graminées très performant utilisé dans le blé, le seigle et le triticale permettant de lutter efficacement contre les graminées telles que PESV (Apera spica-venti), ALOMY (Alopecurus myosuroïdes), LOLSS (Lolium spp), AVESS (Avena spp) et BROST (Bromus sterilis). Il est également très efficace sur de nombreuses dicotylédones telles que VIOAR (Viola arvensis) et VERSS (Veronica spp).

L’aminopyralide est un herbicide anti-dicotylédone de synthèse à mode d’action auxinique (groupe HRAC O). Il permet de lutter efficacement sur des espèces telles que MATSS (Matricaria spp), CENCY (Centaurea cyanus), PAPRH (Papaver rhoeas) ainsi que des biotypes d’adventices résistants aux inhibiteurs de l’ALS.

Et l’innovation la plus récente est le développement d’Arylex™ Active, un herbicide anti-dicotylédones de synthèse à mode d’action auxinique pour lutter contre les principales espèces comme ALAP (Galium aparine), PAPRH, FUMOF (Fumaria officinalis), GERSS (Geranium spp), LAMPU (Lamium purpureum) et CHEAL (Chenopodium album) en céréales d’hiver et de printemps.

Les premiers produits à base d’Arylex ont été autorisés au Danemark au début de l’année 2016 et plus récemment au Royaume-Uni.

  1. Pouvez-vous nous raconter l’histoire d’Arylex ?

Les premiers essais d’Arylex sur le terrain ont été mis en place à différents endroits au sein de l’Union Européenne en 2006. Dix années de recherche et développement ont été nécessaires pour en arriver à la présente étape de lancement de nouveaux produits. Le processus de R&D inclut la caractérisation de la nouvelle substance active, le développement de différentes formulations/produits optimisés pour les besoins des différents segments de marché, et leurs homologations.

Nous avons mis au point des mélanges contenant du florasulame ou du fluroxypyr pour des lancements prévus entre 2016 et 2018. Des produits supplémentaires avec d’autres substances actives sont en cours de développement et devraient être lancés entre 2019 et 2021 à travers toute l’Union Européenne.

  1. Quels sont les principaux avantages d’Arylex ?

Arylex™ active est le premier membre de la famille des Arylpicolinates, une classe d’herbicides de synthèse entièrement nouvelle appartenant au groupe HRAC O. De ce fait il est très performant à faible dose (5 à 6 g s.a./ha), même sur les adventices difficiles telles que PAPRH, GALAP, GAETE (Galeopsis tetrahit), FUMOF (Fumeterre), GERSS, CHEAL, AMBEL (Ambrosia artemisiifolia), LAMAM (Lamium amplexicaule) et LAMPU.  Il permet de lutter également contre les biotypes résistants aux inhibiteurs de l’ALS.

Arylex peut être appliqué en toute sécurité sur un grand nombre de variétés de céréales d’hiver et de printemps dans une fenêtre d’application assez large (du stade BBCH 11 [stade 1 feuille] au stade BBCH 45 [fin gonflement] selon le produit) même en conditions difficiles telles qu’en période de basses températures et par temps sec.

Arylex est rapidement dégradé dans le sol et les résidus végétaux ; les cultures dans la rotation et les cultures dérobées peuvent donc être semées en toute sécurité.

  1. Lorsqu’on pense aux adventices résistantes aux herbicides à travers l’Europe, quelles sont les différences selon les régions ou les pays ?

A travers l’Europe on observe une augmentation des adventices dicotylédones résistantes aux herbicides inhibiteurs de l’ALS. Par exemple, certaines espèces telles que APRH, MATSS, STEME (Stellaria media), CENCY and SINAR (Sinapis arvensis) ont développé une résistance aux herbicides dans différents pays européens.  D’autres espèces comme AMBEL, CAPBP (Capsella bursa-pastoris), CHYSE (Chrysanthemum segetum), GAETE, SINAL (Sinapis alba) et SENVU (Senecio vulgaris) ont également développé des résistances dans seulement 1 ou 2 pays. Il est stupéfiant de constater que presque tous les ans une nouvelle espèce d’adventice dicotylédone devient résistante aux inhibiteurs de l’ALS.

  1. Sur quels types de mauvaises herbes résistantes Arylex est-il le plus performant ?

Les deux espèces les plus souvent résistantes aux inhibiteurs de l’ALS et les plus répandues sont PAPRH (Coquelicot) et STEME (Stellaire). En fait, nous avons observé des biotypes résistants aux inhibiteurs de l’ALS de ces espèces dans environ 10 pays de l’UE.

La bonne nouvelle est qu’Arylex est un nouvel outil pour lutter efficacement contre ces adventices. Arylex est efficace sur STEME lorsqu’il est appliqué en automne et sur PAPRH lorsqu’il est appliqué en automne, en hiver et au printemps.

  1. Quelles sont les principales cultures sur lesquelles Arylex peut être utilisé et est-ce différent selon les pays ?

Arylex est sélectif des céréales d’hiver et de printemps comme le blé tendre, le blé dur, l’épeautre, l’orge, le seigle et le triticale. Il est également sélectif de l’avoine d’hiver à demi-dose lorsqu’il s’agit de lutter contre les espèces les plus sensibles comme GALAP, FUMOF, AMBEL, CHEAL, LAMPU. 

  1. Quel est le meilleur moment pour utiliser Arylex ?

Le meilleur moment pour utiliser Arylex est à partir du stade BBCH 11 en septembre jusqu’au stade BBCH 45 en juin – chez les herbicides une telle souplesse d’application est extrêmement rare. Arylex est le plus efficace lorsqu’il s’applique sur des adventices jeunes au stade BBCH 12 à 16. Cependant certaines espèces (par ex. GALAP, FUMOF, LAMPU) sont tellement sensibles qu’Arylex les élimine jusqu’au stade floraison.

D’un point de vue pratique, le meilleur moment dépend des mélanges d’Arylex avec d’autres herbicides car il faut également tenir compte des caractéristiques des produits utilisés dans les mélanges, puis évidemment cela dépend également des mauvaises herbes ciblées.

Zypar (Arylex et florasulame) peut s’utiliser de septembre à juin et Pixxaro EC (Arylex + fluroxypyr) de février à juin.

  1. Quels produits à base d’Arylex espérez-vous voir homologués en Europe les 6 prochains mois ?

Arylex™ active a été inscrit à l’Annexe 1 en mai 2015 alors que Zypar et Pixxaro EC ont été autorisés au Danemark en février de cette année. Pixxaro EC est désormais également autorisé au Royaume-Uni et nous nous attendons à ce que Zypar soit également autorisé dans ce pays cet été puis en France l’automne prochain. 

Nous attendons des autorisations dans de nombreux pays en 2016 et 2017 grâce au processus de reconnaissance mutuelle au niveau des zones européennes alors que des autorisations d’autres produits contenant Arylex sont attendues en 2018. 

Finalement, nous attendons des autorisations pour au moins 10 produits à base d’Arylex durant les 5 prochaines années dans la zone UE. Nous sommes très fiers d’Arylex™ Active car nous pensons réellement qu’il représente la prochaine génération de produits pour le désherbage.

Traduction française de la version originale internationale en anglais : avant toute utilisation, vérifiez impérativement que le(s) produit(s) est/sont bien homologué(s) dans votre pays !

Pour la France : Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.

PRODUITS POUR LES PROFESSIONNELS : UTILISEZ LES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES AVEC PRÉCAUTION. AVANT TOUTE UTILISATION, LISEZ L’ÉTIQUETTE ET LES INFORMATIONS CONCERNANT LE PRODUIT.

BULLETIN

Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières infos et options directement dans votre boite à lettres.